« works



« Dix ans qui vont passer vite. Où Johnny, Dylan, Keith et Iggy vont mourir ? Où Doherty, comme Nick Cave voilà dix ans, va perdre ses cheveux et grossir encore ? où il n’y aura plus de disques dignes de ce nom, mais des tournées. Des tournées de reformation. Où, après le folk, on va réhabiliter le progressif – ah zut ! là il faut savoir jouer un minimum – le jazz vintage (pas grave, on va sampler), où les vestes seront plus longues (aujourd’hui, elles sont courtes comme en 1966 avec deux fentes, on est content de savoir que dans trois ans elles seront longues et fendues comme en 1968). Où les garçons se raseront la barbe et les filles laisseront tomber la frange pour la raie ? Avant d’aller draguer via msn ou Facebook et de coucher via le plateau trembleur d’une Wii ? Dix ans à ressasser encore et encore le Paradis Perdu ? »
— PATRICK EUDELINE, FEVRIER 2010